Les conseils de CTM pour entretenir votre moto tout-terrain

Entretien moto tout-terrain KTM

Votre KTM est l'arme absolue de l'offroad mais comme tout véhicule il faut l'entretenir.

Un Entretien de sa moto après chaque sortie ; ce que nous pratiquons chez Compte-Tours Motos pour éviter la casse...

Entretien moto tout-terrain KTM enduro - les conseils d'Hervé CTM83

Après chaque sortie, de façon systématique avant de commencer le nettoyage proprement dit :

- positionner votre KTM sur un lève-moto en contrôlant que les roues arrière et avant sont libres ;

- démonter la selle et le couvercle de filtre à air ;

- démonter le filtre à air et reboucher l'orifice avec le couvre boîtier de filtre à air ;

- obstruer le pot d'échappement avec le bouchon de silencieux.

KTM Powerparts Offroad

Le nettoyage peut commencer :

1- Votre moto a roulé dans des conditions estivales et n'a emmagasiné que de la poussière : opération soufflette !

Equipé d'un compresseur muni d'une soufflette, souffler, en partant d'une extrémité du guidon,

- Les poignées -en contrôlant par la même occasion l'état des câbles de gaz (à cet effet, sur les 4 Temps, nous vous préconisons l'utilisation de la protection du câble d'accélérateur) et la garde ainsi que le bon fonctionnement du tirage.

- Les leviers de frein et les leviers d'embrayage ; profitez-en pour contrôler la garde et le bon fonctionnement des leviers de frein et d'embrayage ainsi que les niveaux des maîtres-cylindres de frein et d'embrayage. Souffler soigneusement les pivots des leviers. Attention à ne JAMAIS les lubrifier !

- Le commodo et le compteur ; contrôler là-encore que tout fonctionne correctement.

- Le réservoir, les ouies, les radiateurs (Attention, pas trop près pour ne pas déformer les ailettes !). Contrôler visuellement l'état de votre radiateur (radiateur tordu, ailettes abimées, traces de fuites, etc.).  Attention, si et seulement si la température d'eau est suffisamment redescendue ! (en gros, vous pouvez alors poser votre main sur le radiateur sans dommage pour cette dernière), dévisser le bouchon pour vérifier le niveau d'eau.

- L'intérieur de la boîte à air : bien souffler et essuyer avec un chiffon les traces de gras laissées par le filtre à air.

- Le moteur ; contrôler à cette occasion  qu'il n'y ait pas de traces de fuites et procéder à un contrôle visuel des niveaux.

- La  roue avant en commençant par l'étrier de frein (bien souffler l'intérieur, les plaquettes avec contrôle visuel de l'usure des plaquettes par la même occasion), puis du moyeu jusqu'à l'extrémité la roue tout en la faisant tourner. Avec contrôle visuel des rayons bien sûr, et sonore (à l'aide d'une clé de 13 ou 15, faire sonner les rayons pour donner le là ; si vous constater une dissonance, c'est sans doute que l'un de vos rayons au moins est détendu) ! Contrôler ensuite le jeu latéral de la roue.

- Les tubes de fourche ; contrôler qu'il n'y ait pas de trace de fuite. En cas de trace de suintement, avant de prévoir un remplacement des joints-spy, nettoyer vos joints spy à l'aide du nettoyeur de joints spy.

- Purger la fourche en dévissant la vis de purge ou en appuyant sur les purgeurs de fourche.

- La pédale de frein et son mécanisme ; contrôler le niveau du liquide de frein, le jeu et la garde de la pédale de frein.

- L'amortisseur ; contrôler qu'il n'y ait pas trace de fuite. Attention, ne jamais lubrifier les pivots PDS sur une KTM ! Soulever la roue arrière pour contrôler le jeu des rotules PDS.

- Idem pour la roue arrière.

- Souffler la chaîne en faisant tourner la roue. Contrôler qu'il n'y ait pas de point dur. La chaîne peut être nettoyé à l'aide du Chain Clean Ipone. La souffler de nouveau avant de la graisser à l'aide du Sand Chain Ipone.

Produits d'entretien et lubrifiants

 2- votre KTM est maculée de boue : opération nettoyeur haute pression !